Dany Gignoux

reporter photographe
Nationalité
Suisse
Biographie

Dany Gignoux est une photographe reporter, née à Genève le 27 mai 1944. Elle y fait ses études, elle y a travaillé et elle y vit encore.
En 1966, elle découvre la photographie dans un cours Migros Loisirs. Dès lors, elle décide d’en faire son métier : photographe-reporter. Elle apprend à développer les films et faire des tirages dans le laboratoire du photographe Max Vaterlaus (1927-2004). Dès 1968, elle travaille comme pigiste pour des agences (AGIP Paris, Scope Lausanne, puis Gamma Paris). Elle voyage en Suisse, en Afrique (en Ethiopie pour le CICR), en Inde, en Europe (Scandinavie, Espagne, Portugal etc.) Elle y réalise des travaux de commande ou personnels. Elle fait des reportages photographiques à Genève.
Dès 1974, passionnée de musique et de jazz, elle couvre les événements musicaux de la région lémanique (festival de l'AMR, la Bâtie, Paléo Festival Nyon, Montreux Jazz Festival, Cully Jazz), ainsi que d’autres en Suisse (Willisau, Lugano), en France et en Italie.
Elle entretient des rapports privilégiés avec le Montreux Jazz Festival : ses photographies sont régulièrement utilisées par celui-ci pour des publications. Il en va de même pour le Paléo Festival Nyon qu’elle suit dès le début en 1976. Une de ses photos illustre l'affiche de Paléo en 1982.
Elle est l'auteur de reportages sur les tournées de grands ensembles et de jazzmen (par exemples «on the road » avec Gil Evans, le Art Ensemble of Chicago, Miles Davis, Dizzy Gillespie en Europe, les tambourinaires du Burundi au Japon, David Murray à Cuba et Claude Nougaro en France).
Son assiduité, son intérêt, son doigté, sa discrétion et son talent lui permettent d’approcher des centaines de musiciens, de musiciennes et d’artistes, dont les plus notoires du 20ème siècle. Ses clichés sont utilisés pour des affiches, des pochettes ou livrets de disques, des livres, des cartes postales, des articles. Elle a publié à compte d'auteur plusieurs livres, dont ceux sur le trompettiste américain Dizzy Gillespie et le chanteur français Claude Nougaro. Les photographies sur les sujets de société ont été publiées pour illustrer des articles dans les journaux genevois, romands et suisses.
Elle cesse progressivement son activité à partir des années 2000.

Adresse historique
rue Richemont 10 (1972), rue de Fribourg 11; avenue de Chatelaine 36 (attesté de 1989 à 1997); puis au domicile de la photographe avenue Giuseppe-Motta 10 (dès 1995, en 2019 l'atelier existait encore mais il n'était pratiquement plus utilisé depuis le décès de Max Vaterlaus en 2004. Il contenait également les archives).