Jean-Gabriel et Anna Eynard avec des amis à Beaulieu

entre 1840 et 1845
CIG Eynard standard
CIG Eynard secondaire
Image HD
Image HD
Notice

C’est devant la façade principale de la maison de maître de Beaulieu qu’une dizaine de personnes ont pris la pose. L’image est inversée, car la statue de Mercure se trouve en réalité à gauche de la porte-fenêtre médiane, reconnaissable à la bordure de son store en tissu brodé. Elle n’est pas datée, mais le voile qui la recouvre et l’imprécision de certains visages suggèrent une datation relativement précoce. Le passe-partout en fin carton clair pourrait confirmer une réalisation entre 1840 et 1845, mais il est mal ajusté et n’est probablement pas d’origine vu qu’il masque, à droite, une figure féminine dont l’ouverture de la plaque a révélé la présence. Le mariage, le 7 octobre 1844, de Maurice Sarasin et d’Elisa Antonie de Bontems, présents sur ce daguerréotype, inciterait à le dater de peu avant ou après cet événement, mais l’identification de la jeune femme reste incertaine, car son visage est particulièrement flou. Les personnages qui accompagnent Anna et Jean-Gabriel Eynard ne sont pas des membres de leur famille, mais des amis apparentés entre eux, les Kunkler-Rigaud et les Sarasin-Rigaud. En position relativement centrale, juste au-dessous de la statue de Mercure, on reconnaît Jean-Jacques Kunkler (1782-1853), ancien officier de marine et conseiller d’Etat genevois. Il est accompagné de son épouse Sophie, née Rigaud, de son beau-frère François Paul Sarasin et de sa belle-sœur. Ces quatre personnes figurent sur un autre daguerréotype pris à Paris (cm 01), dont Eynard a reproduit un détail centré sur eux (cm 02). En troisième position depuis la gauche est assis Maurice Sarasin, le fils de François Paul, probablement avec sa sœur Henriette et sa fiancée ou épouse Elisa Antonie, née Bontems. Même si les modèles sont alignés de façon assez conventionnelle le long de la façade, ils sont tantôt isolés, tantôt par deux ou trois dans des attitudes diverses, pour éviter toute monotonie. Quelques-uns, tournés les uns vers les autres, semblent en pleine discussion. La position d’Eynard, assis sur les marches du perron avec son chapeau haut-de-forme entre les jambes, est assez originale. On peine à le reconnaître et cette image est l’une des rares où il sourit. La plupart des personnes esquissent un sourire, sauf Jean-Jacques Kunkler qui garde son sérieux. La statue de Mercure, placée pratiquement dans l’axe, paraît veiller sur eux, tout en conférant une certaine symétrie à la composition, renforcée par les deux arbustes en pot disposés de part et d’autre. Notons que cette sculpture regarde dans la direction du maître de maison. La qualité de l’image est malheureusement assez médiocre, notamment sur les bords latéraux. (I. Roland)

Description
Numéro d'inventaire
DE 090
Autre(s) no(s)
Ancien numéro d'inventaire : 1970/272
No. de catalogue : 1.7.
Dénomination
Photographie
Auteur(s)
Datation
entre 1840 et 1845
Référence(s) géographique(s)
Lieu représenté :  Beaulieu, Gilly  (maison de maître, terrasse)
Données de base
Matière/technique
daguerréotype 1/4 de plaque, inversé; fenêtre oblongue ovale; passe-partout en carton clair
Dimensions
montage: 126 x 151 mm
fenêtre: 72 x 94 mm
Inscriptions
poinçon de fabricant (en b. à g.) : (rosace à six pétales)
poinçon de fabricant (en h. à g.) : 30
Propriétaire
Ville de Genève, Genève
Acquisition
Détenteurs précédents
Ancienne possession : Hélène Diodati-Le Fort, Genève ville
Mention obligatoire
Bibliothèque de Genève
Références
Bibliographie
Baume-Cousam Ursula (dir.), Rivier Alexis (dir.), Schätti Nicolas( dir.) avec la participation de Fischer Elizabeth, Goncerut Véronique, Martorana Cinzia, Roland Isabelle, Sardet Frédéric, Eynard photographe : catalogue raisonné des daguerréotypes (1840-1855), Genève, Bibliothèque de Genève, 2020, 1 ressource en ligne