Les petits-enfants de Jean-Gabriel Eynard avec d'autres enfants devant une toile peinte à Beaulieu

vers 1846
CIG Eynard standard
CIG Eynard secondaire
Image HD
Image HD
Notice

Ce daguerréotype non daté a été réalisé entre 1845 et 1847 si l'on se fie à l'âge des enfants représentés. Dans ce groupe, on reconnaît les petits-enfants du couple Eynard, Gabriel, Hilda et Féodor Eynard, avec leurs petits cousins Marie et Henri de Regny et Amélie de Traz. La présence probable des trois filles Fuzier-Cayla reste à confirmer. Il s'agit de l'un des rares portraits de groupe pris par Eynard où ne figure aucun adulte, ce qui a constitué certainement une difficulté supplémentaire (autre exemple DE 058). Les enfants posent devant une toile peinte placée contre la façade latérale de la maison de maître de Beaulieu ; la végétation peinte se mêle habilement à celle, réelle, des plantes qui grimpent le long des colonnes de la galerie. La présence de la voiture d’enfant, dans laquelle sont assis Pauline Fuzier-Cayla, si l'identification est correcte, Marie de Regny et son frère Henri, le benjamin du groupe, anime la scène tout en suggérant qu'ils sont en train de jouer plutôt que de poser devant un objectif. Seules deux voitures d’enfant apparaissent dans l’œuvre d’Eynard, chacune associée à Marie et Henri de Regny (84.XT.255.80).

Un autre daguerréotype (DE 060) est identique à celui-ci, seules les tonalités diffèrent quelque peu ; il s'agit probablement d'une reproduction de celui-ci, qui semble être l'original, mais on ignore comment Eynard a procédé.

Un cadre ancien particulièrement imposant et richement orné enserre cette image, élément plutôt rare dans la production d’Eynard (autre exemple DESN 01).

En 1854, Eynard commande à l'artiste italien Antonio Fontanesi une lithographie inspirée directement de ce daguerréotype effectué quelques années auparavant. Une lettre du 19 mai 1856 de Fontanesi à Eynard nous apprend que ce dernier a demandé à l'artiste de retoucher la planche des enfants, ce qui n'a pas été possible ; en effet, la lithographie est moins précise que la photographie, notamment en ce qui concerne les traits des visages (Kaenel 2000, p. 9). (I. Roland)

Description
Numéro d'inventaire
nc 04
Autre(s) no(s)
No. de catalogue : 1.6.
Autre numéro : col NC_ JGE_2010_recto
Dénomination
Photographie
Auteur(s)
Datation
vers 1846
Référence(s) géographique(s)
Lieu représenté : Beaulieu, Gilly (maison de maître, façade latérale (sud-ouest))
Iconographie
Personne(s) représentée(s)
Gabrielle Pictet née Fuzier-Cayla (1838-1916), (1ère depuis la gauche, identification conjecturale)
Sarah Caroline Fuzier-Cayla (1839-1919), (2e depuis la gauche 1ère depuis la gauche, identification conjecturale)
Pauline Marcet née Fuzier-Cayla (1840-1885), (4e depuis la gauche 1ère depuis la gauche, identification conjecturale)
Marie de Regny (1841-1929), (3e depuis la gauche)
Hilda Diodati née Eynard (1835-1905), dessinatrice amateur, (5e depuis la gauche)
Henri de Regny (1843-1872), (6e depuis la gauche)
Amélie de Valcourt née de Traz (1835-1911), (7e depuis la gauche)
Gabriel Eynard (25.02.1834-17.01.1893), (8e depuis la gauche)
Féodor Eynard (1837-1886), (9e depuis la gauche)
Type(s) de représentation
portrait de groupe
portrait d'enfant
Données de base
Matière/technique
daguerréotype, redressé; fenêtre rectangulaire aux angles arrondis; verre de protection peint; cadre ouvragé
Propriétaire
Collection privée
Acquisition
Mention obligatoire
Collection privée
Références
Bibliographie
Baume-Cousam Ursula (dir.), Rivier Alexis (dir.), Schätti Nicolas (dir.) avec la participation de Fischer Elizabeth, Goncerut Véronique, Martorana Cinzia, Roland Isabelle, Sardet Frédéric, Eynard photographe : catalogue raisonné des daguerréotypes (1840-1855), Genève, Bibliothèque de Genève, 2020, 1 ressource en ligne
Kaenel Philippe, " "Je crois que l'art est fait pour quelque chose de plus" : Jean-Gabriel Eynard, Antonio Fontanesi, la photographie et les arts graphiques dans les années 1850", Kunst + Architektur in der Schweiz = Art + architecture en Suisse = Arte + architettura in Svizzera, Bern, Gesellschaft für Schweizerische Kunstgeschichte , 2000, Jg. 51, H. 4, p. 6-14, p. 9