Louis Jules Duboscq

Dubosc-Soleil
opticien, photographe
Nationalité
France
Biographie

Il épouse en 1839 Rosalie, fille de la fille de Jean-Baptiste Soleil, chez lequel il a fait son apprentissage en 1834 et dont il reprend l'affaire en 1849. En 1850, à l'initiative de David Brewster, sa maison est la première à produire des appareils de photographie stéréoscopique qu'il présentera à l'Exposition Universelle de Londres en 1851 et qu'il brevetera en 1852.Il en aurait vendu un demi-million d'exemplaire en 1856 déjà. Parallèlement, il perfecionne avec Léon Foucault l'arc électrique pour en faire un projecteur de sources luminineuse, invente un photomètre (pour mesurer l'intensité lumineuse). Le 18 juillet 1856, il présente à la Société française de photographie son stéréoscope "cosmoramique" qu'il utilise pur présenter les vues prises par Ferrier de la Suisse. En 1857, il met au point avec le chimiste Robriquet un procédé de négatif au collodion se sur verre. En 1860, il perd les droits de sa patente pour le stéréoscope. Il est médaillé d'or à l'Exposition universelle de Londres en 1861.

Source
John Hannavy, Encyclopedia of Nineteenth-Century Pjhotography
Bibliographie
Serge Nazarieff, Early Erotic Photography, Cologne: Benedikt Taschen, 1993, p. 66-85
Personnes liées
Maison Duboscq (1849-1883)