Louis Bonijol

Louis Jean Marc Bonijol
fabricant d''instruments de physique, photographe, daguerréotypiste
Nationalité
Suisse
Biographie

Après une formation d'horloger et de serrurier; s'engage vers 1811 dans une carrière militaire dans les armées napoléonniennes (marine impériale). Après son mariage avec Antoine Vuichet (15.05.1795-05.12.1848), devient conservateur de la Bibliothèque de la Société de Lecture (Journal de Genève, 12 mars 1829), profession qu'il doit abandonner pour des raisons de santé, tient une épicerie à Cartigny, puis une épicerie, droguerie, mercerie et quinquaillerie à la rue de Carouge. Dès 1829, s'intéresse à la science, notamment dans le domaine de l'électricité, du magnétisme et de la galvanoplastie, expériences dont il publiera le récit (Journal d'expériences sur l'électricité galvanique, commencé le 1er Xbre 1829, Genève, 1843) et qui le font remarquer d'Auguste de la Rive. Il commence à fabriquer des instruments de physique qui feront sa réputation. A sa mort, les instruments en sa possession seront vendus aux enchères (Journal de Genève du 16 décembre 1869).
Ce sont sans doute ses prédispositions scientifiquse et son habileté d'ancien horloger qui le font s'intéresser à la photographie. La plus ancienne photographie attestée remonte à 1840 ou 1841 selon une inscription écrite au dos d'un daguerréotype, autrefois attribué à Jean-Gabriel Eynard. La « Collection industrielle de Lausanne » aurait conservé en 1862 « un des premiers daguerréotypes faits en Suisse par Bonnijol » (Gazette de Lausanne, 2 janvier 1862, p. 3). La Fondation M+M Auer conserve un portrait du pasteur Guillaume Demole daté de 1845, avec au dos une feuille imprimée à son nom, qui atteste d'une pratique commerciale établie. Selon pasteur Louis Braschoss qui rappelle sa mémoire lors d'une conférence à la Société des arts en 1890, il aurait découvert un procédé original de photographie colorée (Journal de Genève du 6 février 1890).
Il reçoit en 1845 une grande médaille de 1re classe de la Société des Arts de Genève, classe de l'industrie et vers 1847, une médaille d'argent à l'Exposition de l'industrie Suisse à Lausanne.

Adresse historique
1838-1839: Genève, rue de Carouge 241
1845- 1848 Genève, Grand-Mézel, ancien numéro 252 (rez de chaussée)
1855 *"fabricant d'instruments de physique"
1857-1869: Genève, quai du Seujet 199
Source
Centre d'iconographie de la Bibliothèque de Genève, base des photographes
photo-ch.ch
Bibliographie
Auer Michèle et Michel, Pionniers de la photographie en Suisse romande : à travers les collections de la Fondation Auer Ory, [Exposition, Genève, Maison Tavel, du 27 septembre 2019 au 29 mars 2020], Hermance, Fondation Auer Ory, 2019. 223 p., p. 21, 49
Journal de Genève, 1826-1998, Louis Bonijol, 16 novembre 1869, p. 1 (nécrologie)
David Streiff, Beat von Wartburg, Beatrix Mesmer et al., Révélation de la chambre noire. La Suisse du XIXe siècle à travers les photographies de la collection Herzog, Bâle, Christoph Merian Verlag, 1994, p. 30 et 224