CIG Eynard standard
CIG Eynard secondaire
Image HD
Image HD
Notice

Sur la quinzaine de daguerréotypes où figure le palais Eynard, seuls trois ont été pris depuis le sud. Celui-ci, non daté, adopte un cadrage très similaire à un autre, réalisé selon toute vraisemblance en avril 1851, où l’on voit un peu de neige par terre derrière les arbres (84.XT.255.74). Comme la plupart des vues de cet édifice, tous deux ne sont pas inversés grâce à l’emploi d’un petit miroir ou d’un prisme placé devant l’objectif. Ici, cinq personnes animent l’image tout en indiquant l’échelle du bâtiment, dont leurs faibles dimensions renforcent la monumentalité. En bas de l’escalier, le cocher Jules Lachenal s’occupe des chevaux et semble attendre la famille de Regny, qui se tient sur le palier en forme de terrasse. En estimant l’âge de Marie et d’Henri de Regny, nés en 1841 et en 1843, on peut situer la prise de vue peu après 1846. Le palais à droite et les trois arbres dénudés au milieu et sur la gauche forment une composition particulièrement équilibrée. La blancheur de la demeure, légèrement surexposée, contraste avec les tons foncés des végétaux. Les lignes verticales sont marquées par les troncs élancés des arbres, auxquels font écho les colonnes qui scandent la façade du palais ; ces lignes restent parfaitement parallèles grâce à un recul suffisant et un point de vue surélevé. Sur un dessin et une gravure réalisés par Jean DuBois vers 1833 et conservés à la Bibliothèque de Genève (30P A Eyn 02 et 30P A Eyn 02a), le palais et les trois arbres sont représentés sous un angle similaire, mais le cadrage plus large fait apparaître, au premier plan, la promenade publique d’où Eynard a pris cette vue. Malgré un léger flou, ce daguerréotype témoigne de la maîtrise d’Eynard dans la représentation d’architecture et de sa capacité à photographier un monument dans son environnement. (I. Roland)

Description
Numéro d'inventaire
P/1973/222
Autre(s) no(s)
No. de catalogue : 2.1.
Dénomination
Photographie
Auteur(s)
Datation
vers 1848
Référence(s) géographique(s)
Lieu représenté : Palais Eynard
Lieu représenté : Promenade des Bastions
Iconographie
Sujet(s) représenté(s)
Personne(s) représentée(s)
Alphée de Regny (1799-1881), peintre, (3e depuis la gauche)
Marie Louise Augusta de Regny née de Budé (1808-1897), (4e depuis la gauche)
Marie de Regny (1841-1929), (5e depuis la gauche)
Henri de Regny (1843-1872), (2e depuis la gauche)
Jules Lachenal (-), employé de Jean-Gabriel Eynard, (1er depuis la gauche)
Type(s) de représentation
représentation d'architecture
scène de genre
portrait de groupe
Données de base
Matière/technique
daguerréotype 1/2 plaque, redressé; fenêtre rectangulaire aux angles arrondis; verre de protection peint
Dimensions
fenêtre: 108 x 165 mm
montage: 171 x 210 mm
Inscriptions
poinçon de fabricant (en h. à d.) : (illisible)
Propriétaire
Fotomuseum Anvers
Acquisition
Mention obligatoire
Collection Fotomuseum Anvers
Références
Bibliographie
Baume-Cousam Ursula (dir.), Rivier Alexis (dir.), Schätti Nicolas (dir.) avec la participation de Fischer Elizabeth, Goncerut Véronique, Martorana Cinzia, Roland Isabelle, Sardet Frédéric, Eynard photographe : catalogue raisonné des daguerréotypes (1840-1855), Genève, Bibliothèque de Genève, 2020, 1 ressource en ligne
Santschi Catherine, Auer Michèle, J.-G. Eynard : au temps du daguerréotype, Genève 1840-1860, Neuchâtel, Paris, Ides & Calendes, 1996. Photoarchives, 4, 82 p., page 49
Auer Michel, "Jean-Gabriel Eynard-Lullin : photographe", In: Revue du Vieux Genève, Genève, J.-P. Dorsaz, Promoédition, 1973, N°3, p. 65-68, p. 67