Charles Eynard avec ses fils Gabriel et Féodor et un jeune homme à Beaulieu

28.06.1851
CIG Eynard standard
CIG Eynard secondaire
CIG Eynard secondaire
Image HD
Image HD
Image HD
Notice

Sur ce daguerréotype daté du 28 juin 1851, Charles Eynard et ses deux fils, Féodor et Gabriel, posent sur la terrasse de la maison de maître de Beaulieu, devant l’une des portes-fenêtres dont on reconnaît les volets intérieurs peints. Le jeune homme en troisième position serait un certain Ernest Orsi selon l’inscription apposée au verso d’un autre portrait de groupe pris incontestablement le même jour que celui-ci (DE 066), mais il ressemble beaucoup à Gabriel Gaulis, bien identifié sur une autre image datée du 8 novembre 1850 (DE 067). Le cadrage très serré est centré sur les quatre personnages, assis les jambes croisées ; que les deux figures de gauche ne croisent pas les jambes dans le même sens que celles de droite crée un effet de symétrie. Chacun adopte une attitude différente et seul Féodor fixe résolument l’objectif, les bras croisés et l’air presque boudeur. Son père Charles a passé affectueusement un bras autour de l’épaule de son autre fils, qui baisse les yeux. Quant au jeune homme à leur droite, il a posé son coude sur le dossier de la chaise de Féodor, le corps légèrement penché de ce côté. La diversité des attitudes anime ce portrait plutôt sérieux et conventionnel. En outre, la qualité de l’image fait ressortir avec netteté le modelé et la texture des étoffes, dont les motifs variés égaient la composition. Les feuilles qui rehaussent le gilet du jeune homme et les rayures de celui de Charles apparaissent avec une grande précision. En revanche, certains visages sont un peu sombres. Une inscription au verso précise que la vue été prise à trois heures de l’après-midi en six secondes, temps relativement court en comparaison des autres qu’indique Eynard, pour la plupart supérieurs à dix secondes, voire à une minute dans le cas d’une stéréoscopie. Mais il s’agit en l’occurrence d’un petit format (quart de plaque), qui exige un temps de pose nettement moins long (Lerebours 1843, p. 52). Ajoutons que nous sommes en 1851 et que diverses inventions ont permis de réduire les temps de pose au fil des ans. (I. Roland)

Description
Numéro d'inventaire
DE 071
Autre(s) no(s)
Ancien numéro d'inventaire : 1970/272
No. de catalogue : 1.7.
Dénomination
Photographie
Auteur(s)
Datation
28.06.1851
inscription sur l'oeuvre
Référence(s) géographique(s)
Lieu représenté :  Beaulieu, Gilly  (maison de maître, terrasse)
Iconographie
Type(s) de représentation
portrait de groupe
portrait de famille
Données de base
Matière/technique
daguerréotype 1/4 de plaque; fenêtre rectangulaire aux angles arrondis; verre de protection peint
Dimensions
montage: 127 x 151 mm
fenêtre: 70 x 92 mm
Inscriptions
inscription (manuscrite, plume encre brune au v.) : Le 28 Juin 1851 | devant la maison en 6 secondes | à 3 heures
Inscription posthume : Non
poinçon de fabricant (en b. à g.) : (rosace à six pétales, agneau pascal entre deux lunes) DOUBLÉ 40
Propriétaire
Ville de Genève, Genève
Acquisition
Détenteurs précédents
Ancienne possession : Hélène Diodati-Le Fort, Genève ville
Mention obligatoire
Bibliothèque de Genève
Références
Bibliographie
Baume-Cousam Ursula (dir.), Rivier Alexis (dir.), Schätti Nicolas( dir.) avec la participation de Fischer Elizabeth, Goncerut Véronique, Martorana Cinzia, Roland Isabelle, Sardet Frédéric, Eynard photographe : catalogue raisonné des daguerréotypes (1840-1855), Genève, Bibliothèque de Genève, 2020, 1 ressource en ligne
Lerebours Noël-Marie Paymal, Traité de photographie dernier perfectionnements apportés au Daguerréotype, Paris, N.P. Lerebours, juin 1843, 4e édition, 203 p., p. 52