Anna Eynard avec ses petits-enfants, Marie de Regny et les de Traz à Beaulieu

entre 1840 et 1843
Image HD
Notice

C’est devant la porte-fenêtre médiane de la maison de maître de Beaulieu, reconnaissable à son store en tissu brodé, qu’une dizaine de personnes ont pris la pose. La vue est inversée, puisque la statue du jeune faune jouant de la flûte se trouve en réalité à droite de la baie. Parmi les personnes représentées, on reconnaît Anna Eynard et ses trois petits-enfants, Marie de Regny et sa sœur Caroline de Traz, l’époux de cette dernière, Charles de Traz, et leurs deux enfants. L’homme assis en quatrième position depuis la gauche pourrait être André de Traz, le frère de Charles décédé en 1843. Même si l’image n’est pas datée, plusieurs indices permettent de la rattacher aux toutes premières œuvres conservées d’Eynard, dont l’âge des enfants représentés, tous nés entre 1830 et 1837. Elle est un peu floue et recouverte d’un voile légèrement bleuté qui peut venir « de ce que la lumière ambiante a frappé la plaque, entre la préparation de la couche sensible et la mise au mercure » (Gaudin 1844, p. 108-109), ou du fait que l’épreuve n’a pas été fixée au chlorure d’or (pour en savoir plus, voir 2013 001 dag 040). Certains éléments sont trop clairs, d’autres, au contraire, trop foncés, et plusieurs personnes ont bougé pendant la prise de vue, certainement à cause d’un temps de pose relativement long.

La présence d’un bateau à voiles au premier plan, unicum dans la production d’Eynard, frappe d’emblée le spectateur, même si le photographe ajoute volontiers à ses mises en scène divers objets dont la fonction n’est pas toujours facile à déterminer. En l’occurrence, on ignore si ce bateau est une maquette ou un jouet d’enfant, et sa signification nous échappe totalement. Peut-être est-il lié à un événement de la vie familiale, à moins qu’il ne soit là pour marquer un premier plan et renforcer l’effet de perspective. Dans tous les cas, ce voilier apporte une touche originale à ce portrait de groupe et ses voiles blanches forment un contraste bienvenu avec la nappe à motifs tachetés de la table contre laquelle il est appuyé. (I. Roland)

Description
Numéro d'inventaire
84.XT.255.67
Autre(s) no(s)
No. de catalogue : 1.7.
Dénomination
Photographie
Auteur(s)
Datation
entre 1840 et 1843
Référence(s) géographique(s)
Lieu représenté : Beaulieu, Gilly (maison de maître, terrasse)
Iconographie
Personne(s) représentée(s)
Amélie de Valcourt née de Traz (1835-1911), (10e depuis la gauche (identification à vérifier))
Marie Louise Augusta de Regny née de Budé (1808-1897), (2e depuis la gauche)
Ernest de Traz (1830-1900), rentier, (1er depuis la gauche)
Gabriel Eynard (25.02.1834-17.01.1893), (3e depuis la gauche)
André de Traz (1802-1843), (4e depuis la gauche (identification à vérifier))
Féodor Eynard (1837-1886), (5e depuis la gauche)
Caroline Augusta de Traz née de Budé (1811-1877), (6e depuis la gauche)
Anna Eynard née Lullin de Châteauvieux (1793-1868), mécène, philanthrope, (7e depuis la gauche)
Hilda Diodati née Eynard (28.01.1835-04.01.1905), dessinatrice amateur, (8e depuis la gauche (identification à vérifier))
Charles de Traz (1806-1856), rentier, (9e depuis la gauche)
Type(s) de représentation
portrait de groupe
Données de base
Matière/technique
daguerréotype 1/9 de plaque, inversé; fenêtre rectangulaire; bande irrégulière collée sur retour bordé
Dimensions
fenêtre: 63 x 73 mm
montage: 71 x 83 mm
Propriétaire
Los Angeles, J. Paul Getty Museum
Acquisition
Mention obligatoire
Los Angeles, J. Paul Getty Museum
Références
Bibliographie
Baume-Cousam Ursula (dir.), Rivier Alexis (dir.), Schätti Nicolas( dir.) avec la participation de Fischer Elizabeth, Goncerut Véronique, Martorana Cinzia, Roland Isabelle, Sardet Frédéric, Eynard photographe : catalogue raisonné des daguerréotypes (1840-1855), Genève, Bibliothèque de Genève, 2020, 1 ressource en ligne
Gaudin Marc Antoine, Traité pratique de photographie, exposé complet des procédés relatifs au daguerréotype,..., Paris, J.-J. Dubochet et Cie, 1844, IV-248 p., p. 108-109