Jean-Gabriel et Anna Eynard sur la terrasse de Beaulieu

1852
CIG Eynard standard
CIG Eynard secondaire
Image HD
Image HD
Notice

Sur cette stéréoscopie, Jean-Gabriel et Anna Eynard sont assis presque l’un derrière l’autre devant la façade principale de la maison de maître de Beaulieu. Cette disposition originale constitue un unicum parmi la quinzaine de doubles portraits conservés, qui les présentent d’ordinaire face à face ou côte à côte. La vue est inversée, étant donné que la statue de Mercure se trouve en réalité à gauche de la porte-fenêtre médiane, reconnaissable à son store en tissu brodé dont les bords retombent au-dessus de la tête des personnages. L’image n’est pas datée, mais un portrait de groupe pris en octobre 1852 est de toute évidence contemporain puisque le couple Eynard est habillé de façon quasi identique, et Anna presque dans la même position (2013 001 dag 122). Une autre stéréoscopie comprenant trois personnages supplémentaires correspond aussi à la même séance de pose (2013 001 dag 119). Sur cette vue, Eynard est plongé dans la lecture tandis qu’Anna, de profil comme souvent, semble perdue dans ses pensées. Enveloppée dans un châle et la tête recouverte d’une coiffe, elle est assise sur un banc au pied de la statue de Mercure, tandis que celle du jeune faune jouant de la flûte surmonte la silhouette d’Eynard. Un repose-pied dépasse l’ourlet de sa robe. Entre les deux époux à l’arrière-plan, au centre de la composition, se trouve un guéridon recouvert de la fameuse nappe à motifs tachetés qui apparaît sur près de cinquante daguerréotypes. Sur ce meuble trône une sorte de petite fontaine décorative en pierre ou en porcelaine agrémentée d’oiseaux. Visiblement appréciée d’Eynard, elle figure sur quatre autres stéréoscopies, dont les deux prises vraisemblablement le même jour que celle-ci. De part et d’autre de la fontaine sont posés deux animaux accroupis, des chiens ou peut-être des faons. L’angle de vue montre la façade de trois quarts, créant une perspective accélérée qui met en évidence la succession de colonnes et de niches qui scandent la composition et lui confèrent un élan vertical. Cette perspective est particulièrement adaptée à une image destinée à être vue en relief. Un recul suffisant et un terrain plat ont permis d’éviter les déformations, de sorte que les lignes architecturales sont parfaitement parallèles. La maîtrise de la lumière et la profondeur de champ assez étendue assurent une certaine netteté à la plupart des éléments représentés. Quelques différences apparaissent cependant entre les deux images : par exemple, le visage d’Eynard est un peu trop sombre à gauche et la retombée du store au-dessus d’Anna est floue sur la vue de droite. (I. Roland)

Description
Numéro d'inventaire
2013 001 dag 079
Autre(s) no(s)
No. de catalogue : 1.3.
Dénomination
Photographie
Auteur(s)
Datation
1852
Référence(s) géographique(s)
Lieu représenté : Beaulieu, Gilly (maison de maître, terrasse)
Iconographie
Personne(s) représentée(s)
Jean-Gabriel Eynard (1775-1863), photographe, banquier, philanthrope et philhellène, (à gauche)
Anna Eynard née Lullin de Châteauvieux (1793-1868), mécène, philanthrope, (à droite)
Type(s) de représentation
portrait double
Données de base
Matière/technique
daguerréotype stéréoscopique 1/3 de plaque, inversé; fenêtre en anse de panier aplatie; verre de protection peint
Dimensions
fenêtre: 69 x 60 mm chacune
montage: 175 x 84 mm
Inscriptions
inscription (manuscrite, plume encre violette au v.) : Mr et Mme Eynard Lullin
Propriétaire
Ville de Genève, Genève
Acquisition
Mention obligatoire
Bibliothèque de Genève
Références
Expositions
Révélations : photographies à Genève, Genève, Musée Rath, -
Bibliographie
Baume-Cousam Ursula (dir.), Rivier Alexis (dir.), Schätti Nicolas (dir.) avec la participation de Fischer Elizabeth, Goncerut Véronique, Martorana Cinzia, Roland Isabelle, Sardet Frédéric, Eynard photographe : catalogue raisonné des daguerréotypes (1840-1855), Genève, Bibliothèque de Genève, 2020, 1 ressource en ligne