Jean-Gabriel et Anna Eynard avec leur famille et les de Regny au bord du Léman

1840 (vers 1840-1841)
CIG Eynard standard
CIG Eynard secondaire
Image HD
Image HD
Notice

Un millésime inscrit à la plume au verso de la pièce situe celle-ci en 1840. Ce daguerréotype serait le plus ancien daté parmi les œuvres conservées d’Eynard et même le premier daté de Suisse. L’inscription livre les noms des personnes représentées : outre le couple Eynard, on reconnaît Charles et sans doute Sophie Eynard avec leurs trois enfants. La date comme les noms sont de la même main qui n’est cependant pas celle d’Eynard.
On peut donc s’interroger sur la véracité de l’inscription, qui aurait pu être faite bien postérieurement. Toutefois, l’âge des enfants confirme la datation précoce de la plaque. Gabriel porte les mêmes habits et Hilda a la même coupe de cheveux sur le daguerréotype 2013 001 dag 010, qui n’est malheureusement pas daté plus précisément. L’âge des deux enfants présents sur ces deux images, nés respectivement en 1834 et 1835, les situe au plus tard en 1841.
Cette plaque est la seule à avoir été prise sur une plage du lac Léman, probablement à proximité de Rolle. Le lac et ses rives restent flous et quelques personnes ont probablement bougé pendant la prise de vue, étant donné que les temps de pose étaient extrêmement longs avant l’introduction des substances accélératrices (procédé inventé par Antoine Claudet en 1841). Eynard a même posé ses mains sur la tête de son petit-fils Féodor afin qu’il se tienne tranquille.

L’imprécision du paysage et le léger flou des personnages confèrent une certaine poésie et une touche de romantisme à ce daguerréotype très pictural et lumineux. Il est toutefois recouvert d’un léger voile, que l’on retrouve sur d’autres œuvres précoces d’Eynard (par exemple 2013 001 dag 054, 2013 001 dag 057 ou 84.XT.255.67). Louis Figuier, dans un article paru dans La Revue des deux Mondes en 1848, précise qu’une épreuve qui n’a pas été fixée au chlorure d’or reste « d’un ton gris bleuâtre » et « paraît exécutée sous un ciel brumeux et par une faible lumière », description qui semble s’appliquer à cette image, à moins que ce voile ne vienne « de ce que la lumière ambiante a frappé la plaque, entre la préparation de la couche sensible et la mise au mercure » (Gaudin 1844, p. 108-109). Plusieurs personnes tournent ostensiblement le dos à l’objectif afin de contempler le lac, position qui surprend le spectateur et donne beaucoup de naturel à cette pièce. Les modèles debout qui regardent au loin sont tous chapeautés ; ceux qui sont assis ont posé leurs couvre-chefs à terre. Cette double rangée de têtes, ponctuée au centre par le haut-de-forme qui se détache sur le paysage, scande et structure la composition. Notons qu’il s’agit de l’un des rares daguerréotypes où l’on voit les élégantes capotes féminines depuis l’arrière. Cette image précoce comporte déjà plusieurs caractéristiques de la manière d’Eynard : l’art d’intégrer un portrait de groupe dans un paysage, une mise en scène à la fois originale et structurée, ainsi qu’une certaine maîtrise de la lumière. (I. Roland)

Description
Numéro d'inventaire
2013 001 dag 040
Autre(s) no(s)
No. de catalogue : 1.7.
Dénomination
Photographie
Auteur(s)
Datation
1840 (vers 1840-1841)
inscription sur l'oeuvre
Référence(s) géographique(s)
Lieu représenté : Rolle (identification conjecturale)
Lieu représenté : Léman, lac
Iconographie
Personne(s) représentée(s)
Jean-Gabriel Eynard (1775-1863), photographe, banquier, philanthrope et philhellène, (5e depuis la glauche)
Gabriel Eynard (25.02.1834-17.01.1893), (3e depuis la gauche)
Sophie Eynard (25.11.1815-20.03.1887), (2e depuis la gauche, identification conjecturale)
Féodor Eynard (1837-1886), (4e depuis la gauche)
Alphée de Regny (1799-1881), peintre, (6e depuis la gauche)
Hilda Diodati née Eynard (28.01.1835-04.01.1905), dessinatrice amateur, (7e depuis la gauche)
Charles Eynard (1808-1876), peintre, (8e depuis la gauche)
Anna Eynard née Lullin de Châteauvieux (1793-1868), mécène, philanthrope, (9e depuis la gauche)
Marie Louise Augusta de Regny née de Budé (1808-1897), (1ère depuis la gauche)
Type(s) de représentation
portrait de groupe
Données de base
Matière/technique
daguerréotype 1/2 plaque; fenêtre rectangulaire; passe-partout en carton clair
Dimensions
fenêtre: 102 x 149 mm
montage: 159 x 214 mm
Inscriptions
inscription (manuscrite, plume encre brune au v.) : 1840
inscription (manuscrite, plume encre brune au v.) : Mr et Mme de Regny | Mr Charles Eynard et ses 3 enfants | Mr et Mme Eynard Lullin
Inscription posthume : Oui
Propriétaire
Ville de Genève, Genève
Acquisition
Mention obligatoire
Bibliothèque de Genève
Références
Expositions
Révélations : photographies à Genève, Genève, Musée Rath, -
Bibliographie
Baume-Cousam Ursula (dir.), Rivier Alexis (dir.), Schätti Nicolas (dir.) avec la participation de Fischer Elizabeth, Goncerut Véronique, Martorana Cinzia, Roland Isabelle, Sardet Frédéric, Eynard photographe : catalogue raisonné des daguerréotypes (1840-1855), Genève, Bibliothèque de Genève, 2020, 1 ressource en ligne
Figuier Louis, "La Photographie", Revue des Deux Mondes, 1848, XVIIIème année, nouvelle série, T. 24, p. 114-138